ase
Edito

La qualité de l’Environnement est aujourd’hui reconnue comme un des principaux facteurs déterminant l’état de santé des populations. Le programme d’action 21 (Agenda 21) adopté par la conférence de Rio en 1992 et qui se base sur la conception de développement durable consacre son chapitre 6 à la promotion et à la protection de la santé. La nouvelle stratégie mondiale de la santé et de l’environnement approuvée par l’assemblée générale de l’OMS en 1993 a établi le cadre commun nécessaire pour atteindre les objectifs définis dans l’Agenda 21. Les deux derniers siècles ont été marqués par l’accélération du rythme du développement technique et humain ; démographie galopante, intensification de l’agriculture, urbanisation souvent anarchique, consommation énergétique effrénée et invasion des produits chimiques ; avec des atteintes aux équilibres naturels souvent irréparables et irréversibles et des perturbations dans les cycles écologiques dont l’aspect le plus redoutable est la pollution. Les conséquences néfastes de celle-ci sur la santé et les liens étroits entre l’Environnement et la Santé ont été clairement mis en évidence du fait que l’homme tire les éléments de base nécessaires à sa vie de l’environnement : air, eau, nourriture... Bonne santé et bien-être exigent un environnement propre et harmonieux et la santé de l’homme est le meilleur indicateur de la qualité de l’environnement. La victoire sur les maladies épidémiques grâce à la vaccination, au développement de l’hygiène et aux antibiotiques a laissé place à d’autres maladies : obésité, maladies cardiovasculaires, diabète, hypertension, cancer, pathologies allergiques... La Tunisie a été à l’avant garde pour la préservation de l’environnement et de la santé par la mise en place de différentes structures qui se sont employées à promouvoir une perception claire des impératifs de l’avenir axée sur la corrélation étroite entre 3 exigences essentielles Santé, Environnement et Développement durable. C’est dans cette démarche et ce cadre incitatif que se situe la création de l’Association Santé et Environnement dans le but de participer par l’information, la sensibilisation et l’éducation à promouvoir une culture environnementale et un comportement écologique spontané chez le citoyen et à réaliser une meilleure adéquation santé, environnement et développement. Depuis sa création, notre association n’a cessé de mobiliser de plus en plus de citoyens, de responsables et de décideurs, chaque rencontre, chaque étude, chaque table ronde étant une occasion de sensibiliser à la protection de l’environnement, meilleur garant d’une bonne santé individuelle et collective et véhiculer une culture authentique de solidarité avec les générations actuelles et futures. Notre association a réussi à établir des liens interactifs avec les autres composantes de la société civile et les autorités ce qui nous a permis de participer aux processus qui mènent à la décision. L’apport d’experts et de spécialistes hautement qualifiés de tous bords à nos activités est inestimable. Qu’ils en soient vivement remerciés. Nous tenons également à remercier tous ceux qui par leur présence, leur participation et leur aide ont soutenu l’action de notre association. Puissions-nous par notre modeste contribution apporter davantage de bien être à nos concitoyens et à notre pays.

Professeur Habib BOUJNAH : Président de l’A.S.E